‏Les jeux d’argent en ligne et les jeux de casino des réseaux sociaux vont se rencontrer

NB : Suite à un don à l'association fair future foundation, nous avons proposé au donateur la possibilité d'écrire un communiqué de presse que vous trouverez ci dessous :
Un des sujets technologiques les plus brûlants de l’année est la rencontre prévue entre les jeux d’argent (réel) en ligne et les jeux de casino des réseaux sociaux.

L’enthousiasme suscité par le croisement des jeux des réseaux sociaux et des jeux d’argent en ligne était palpable au Global iGaming Summit & Expo, un évènement annuel dont la 12ème Edition se tenait cette semaine à San Francisco.




Cette conférence a attiré deux fois plus de monde que l’année dernière, principalement en raison d’un pas que le gouvernement américain a fait vers la légalisation des jeux d’argent en ligne, au niveau de chaque État.

En décembre dernier, le Département la Justice a réinterprété une loi qui interdisait auparavant les jeux d’argent en ligne. Depuis, l’État du Nevada a été le premier à légaliser au sein de l’État les jeux d’argent en ligne demandant de l’habileté, tels que le poker en ligne. Avec le temps, d’autres États devraient suivre, créant un marché potentiel de plusieurs milliards de dollars pour les jeux d’argent en ligne aux U.S.A. Cela ouvre la perspective de la légalisation des jeux d’argent réel en ligne, tels que le poker Zynga, sur les réseaux sociaux comme Facebook.

Cette énorme opportunité a occasionné de nombreuses fusions et acquisitions entre les sociétés de jeux pour les réseaux sociaux et les sociétés de jeux d’argent en ligne, car chacune des deux parties espère envahir le territoire de l’autre. Cette année, la société de jeux d’argent IGT a acquis Double Down Interactive, une entreprise de développement de jeux de casino forte de 70 employés, pour 500 millions de dollars.
« Le jeu social est clairement l’événement à venir, et il est déjà là sous certains aspects, » déclare Simon Burridge (en photo en bas à gauche), le directeur général de Virgin Games, s’adressant à un panel. « La rencontre des jeux sociaux et des jeux d’argent réels est le secteur marquant du futur. »

Jim Ryan (en photo en haut à droite), Co-directeur général de Bwin.party Digital Entertainment, dit des entreprises de jeu d’argent en ligne qu’ « en tant qu’industrie, nous avons raté le coche. Le bingo est facile. C’est le seul et unique jeu social que notre industrie a abordé correctement. » Il a remarqué que certaines entreprises de jeux sociaux, comme Zynga, ont acquis une énorme audience pendant ce temps.
Malcolm Graham, directeur général de la société de développement de jeux d’argent en ligne PKR, est d’accord. Il a déclaré : « nous avons tous raté l’opportunité de créer des jeux d’argent proposant des tournois (sans mise d’argent réel) sur Facebook. Mais, au cours des prochains 12 à 18 mois, notre secteur des jeux d’argent ira sur Facebook. »

Brock Pierce, un participant de la conférence et le directeur de Clearstone Global Gaming Fund, a déclaré que les jeux sociaux sont le « sommet de l’entonnoir ». Cela signifie qu’ils attirent le marché de masse des utilisateurs qui veulent jouer à des jeux gratuits tels que les jeux de casino. Un petit pourcentage de ceux-là finit par dépenser de l’argent, et un pourcentage plus petit encore sera finalement attiré par les jeux d’argent en ligne. Mais ce petit pourcentage constituera très probablement une clientèle très lucrative pour les entreprises de jeux d’argent en ligne.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire